Danse classique : réponse à trois questions fréquentes

danse classique bayadere

Dans cet article nous voudrions répondre à trois questions que l’on se pose fréquemment au sujet de la danse classique :

1)    A quels points de vue se distingue la danse classique des autres types de danse ?

2)    Que peut-on attendre d’une pratique assidue de la danse classique ?

3)    A qui s’adresse la pratique de la danse classique ? 

1)    A quels points de vue se distingue la danse classique des autres types de danse ?

Au point de vue de l’histoire

L’on pourrait tout d’abord définir la danse classique par rapport à son origine et à son histoire, selon les définitions basiques proposées par de nombreux documents (1). La danse classique est née au XVème siècle en Italie.  Elle s’est par la suite répandue en France et en Russie.

La danse classique est reconnue comme étant un art particulièrement difficile, elle est vraisemblablement le type de danse le plus difficile, notamment à cause de la précision des mouvements qu’il faut exécuter. C’est la musique classique qui accompagne les prestations de la danse classique.

Au point de vue de la musique

Si l’on considère que la danse est une mise en mouvements sur de la musique, on peut alors définir chaque type de danse par la musique à laquelle elle est liée. De ce point de vue, la danse classique sera définie comme la danse qui est indexée sur la musique classique, à la différence de la danse jazz, par exemple, qui elle est indexée sur la musique jazz.

Au point de vue des émotions

A partir de ce lien que l’on peut établir entre un type de danse et la musique à laquelle elle est liée, une danse pourra aussi être définie par certaines émotions qui sont récurrentes et dominantes dans ce type de danse et qui sont issues du genre de musique qui est référent pour cette danse.

C’est ainsi que l’on peut dire que la danse classique exprime préférentiellement les émotions d’inspiration romantique par comparaison aux autres types de danse puisque de nombreuses chorégraphies de la danse classique s’inspirent de la musique romantique, notamment de la musique russe, comme par exemple le Lac des Signes de Tchaïkovski qui figure parmi les ballets les plus célèbres dans le monde.

Au point de vue de la technique

La danse classique présente encore des spécificités au point de vue de la technique de ses mouvements. C’est le cas de la technique des pointes qui provient de la danse classique et qui est essentiellement utilisée dans ce type de danse.

On trouve dans la danse classique des enchaînements de mouvement dans ses chorégraphies qui sont caractéristiques de ce type de danse et que l’on ne trouve pas dans la danse contemporaine ni dans aucun autre type de danse.

2) Que peut-on attendre d’une pratique assidue de la danse classique ?

On peut attendre d’une pratique assidue de la danse classique de nombreux bienfaits ainsi que beaucoup de satisfaction et d’épanouissement.

Des bienfaits corporels

Dans la mesure où la danse classique est un sport, elle contribue tout à fait à un développement tonique harmonieux du corps ainsi qu’à la santé.

La danse classique développe la force musculaire grâce à la pratique de certains mouvements comme les échappés qui consistent en une prise d’élan calculée et contrôlée suivie d’un saut (2).

En plus de développer la force, la danse classique développe aussi la souplesse grâce aux entraînements pour acquérir la maîtrise des grands écarts faciaux et latéraux (2).

La danse classique développe particulièrement l’agilité car les danseurs doivent être capables de réaliser le saut du chat lors duquel leurs deux pieds sembleront rester l’un au-dessus de l’autre en suspension dans l’air pendant un instant (2).

La force, la souplesse et l’agilité obtenues lors de la pratique de la danse classique ainsi que l’attention répétée portée sur la gestuelle confèrent au danseur une certaine élégance et une certaine prestance qui transparaissent par la suite dans les postures de la vie quotidienne (3).

Des bienfaits émotionnels

La pratique de la danse classique produit des effets positifs au point de vue de l’équilibre des émotions. La danse permet aux personnes qui souffrent de timidité ou qui éprouvent du stress de vaincre leur timidité et d’éliminer leur stress. La danse classique est une activité physique qui détend le corps et comme le corps est profondément lié à l’esprit, cette détente du corps influe sur l’esprit et provoque aussi la détente de celui-ci (6).

Certains professionnels affirment encore que la danse est une thérapie très efficace contre l’inhibition et qu’elle restaure l’estime de soi (6). Il existe même de véritables thérapies proprement dites dont les techniques dérivent directement de la danse classique et d’autres types de danse (7).

Des bienfaits intellectuels

La danse classique apporte aussi des bienfaits au niveau mental. Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Albert Einstein College of Medecine (4), la pratique assidue de la danse permettrait de renforcer considérablement la neuroplasticité, c’est-à-dire la capacité des neurones à se renouveler au cours de la vie. Selon cette étude, la danse serait ainsi une des seules disciplines à améliorer les performances mentales.

Ces résultats sont en effet corroborés par une autre étude qui avait été réalisée par le College Board, dans laquelle on avait mis en évidence que les étudiants d’un même niveau social qui avaient choisi des cours de danse en option, parallèlement à leur cursus universitaire en sciences, avaient obtenu des résultats en mathématique er en physique supérieurs aux autres étudiants qui n’avaient pas choisi cette option.

Les centres de thérapie par la danse affirment aussi que leurs élèves obtiennent de manière quasiment systématique une amélioration de leurs résultats au niveau de la lecture, de l’écriture et des mathématiques, dans une fourchette variant de 8% à 25%.

Un épanouissement spirituel

Il est certain que la pratique de la danse classique contribue beaucoup à l’équilibre global de l’être humain car la maîtrise des mouvements et des chorégraphies dans un impératif de haute précision exige que l’esprit et le corps du danseur collaborent en une unité parfaite. En ce sens, la pratique de la danse classique intensifie le sentiment d’unité interne de soi-même et cela conduit le danseur à éprouver une sensation d’apaisement dont il peut se délecter.

La danse classique est aussi un art, elle est sans doute même un art avant d’être un sport, de telle sorte que l’objet ultime que le danseur cherche à atteindre à un niveau qui dépasse la simple maîtrise de l’exécution d’une chorégraphie serait le beau en soi.

En effet, l’objet ultime d’un art quel qu’il soit est toujours le beau en soi. De ce point de vue, la pratique de la danse classique conduirait l’exécutant qui serait parvenu à se hisser au sommet de cet art à jouir de moments d’élévation intense, c’est-à-dire de moments d’extase provoqués par cette proximité avec cette réalité du beau en soi. On comprend dès lors pourquoi beaucoup de danseurs revendiquent une véritable passion pour la danse classique.

La pratique assidue de la danse classique pourrait alors apporter dans certains cas une sorte d’épanouissement spirituel (8).

3) A qui s’adresse la pratique de la danse classique ?

Une question à deux sens

Cette question peut être comprise de deux manières différentes. Elle peut d’une part être comprise dans le sens de l’âge à partir duquel il est possible de commencer à pratiquer la danse classique et elle peut d’autre part être comprise dans le sens savoir si la pratique de la danse classique s’adresse préférentiellement à des femmes ou bien à des hommes.

Pratique de la danse classique pour les enfants

Concernant l’âge à partir duquel il est possible de débuter la danse classique, les professeurs dans les écoles de danses préconisent en général l’âge de 4 ou 5 ans pour les enfants. A cet âge, les enfants commencent à suivre en réalité des séances d’éveil corporel lors desquelles on leur montre comment esquisser certains mouvements sur des comptines par exemple (9).

L’apprentissage de la danse classique elle-même commence vers 8 ans car il n’est pas possible de s’entraîner à l’acquisition de certaines techniques lorsque le corps n’est pas encore assez résistant, comme la technique des pointes, pour ne citer que celle-ci, qui exige que le pied et la cheville soient suffisamment fermes (9).

Pratique de la danse classique pour les adultes

Cela dit, il est important de rappeler que l’on peut commencer à danser à tout âge et que les écoles de danse proposent de nos jours de nombreux cours de danse classique pour les adultes débutants (9).

Il existe de nombreux témoignages de personnes qui ont débuté la pratique de la danse classique à un âge avancé et qui parviennent à réaliser de réels progrès, comme le relatent beaucoup de blogs qui traitent de ce sujet sur le net.

Pratique de la danse classique pour hommes et pour femmes

Concernant le sexe auquel s’adresse la pratique de la danse classique, on pense spontanément au sexe féminin mais en réalité on rencontre aussi de nombreux danseurs étoiles parmi le sexe masculin, ce qui signifie que la pratique de la danse classique s’adresse véritablement autant aux femmes qu’aux hommes (9).

Pour faciliter votre apprentissage de la danse et valoriser vos prestations, choisissez des vêtements de danse de qualité Made in France que vous pourrez vous procurer en ligne sur le site www.ladanseuse.fr

Vous trouverez sur le site www.ladanseuse.fr de très belles collections de collants, de jupes, de tutus, de ballerines ainsi que d’autres accessoires de danse résistants, confortables et indémodables de qualité Made in France à des prix vraiment raisonnables qui vous aideront à vous projeter dans la dimension féérique de la danse.

(1) On lira avec profit, pour approfondir ce sujet, l’ouvrage « Histoire de la danse » tome 1 et tome 2 de Jean-Pierre Pastori paru en 1996 aux Editions Beau Livre.

(2) Il existe plusieurs types d’échappés. Pour plus de détails, le lecteur peut se reporter à l’article en ligne sur Wikipédia intitulé : « Vocabulaire de la danse classique ».

(3) Cf. l’article « Et si on se remettait à la danse classique ? » sur le site aufeminin.com

(4) Cf. l’article « Les cinq bienfaits étonnants de la danse sur la santé » sur le site terrafemina.com

(5)  Cf. l’article « Bienfaits de la danse sur l’enfant » sur le site « Passion Ballet ».

(6) Cf. l’article « Entrez dans la danse » sur le site aufeminin.com

(7)  Cf. l’ouvrage « La danse dans le processus thérapeutique » de Benoît Lesage, publié aux Editions ERES en 2009.

(8)  Cf. l’article « Un effet insoupçonné de la danse classique sur l’âme » sur le site www.lepopulaire .fr 

(9) Cf. l’article « Débuter la danse » sur le site « Passion Ballet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *